limpide


limpide

limpide [ lɛ̃pid ] adj.
• 1509; lat. limpidus
1Dont rien ne trouble la parfaite transparence. clair, pur, transparent. Eau, source limpide. « dans l'air limpide » (A. Gide). Cristal limpide. Par ext. Regard limpide. « un jet de voix limpide, frais » (Gautier).
2Fig. Parfaitement clair, intelligible. Explication limpide. C'est limpide (cf. Clair comme de l'eau de roche). « Quoi de plus limpide que les préceptes de La Fontaine ? » ( Siegfried).
⊗ CONTR. Opaque, 1. trouble. Obscur.

limpide adjectif (latin limpidus) Clair et transparent : Une eau limpide. Dont rien ne vient troubler l'éclat, la pureté : Un regard limpide. Littéraire. Dont rien ne trouble la paix, la tranquillité : Un bonheur limpide. Simple et clair pour l'esprit, qui se comprend sans difficulté : Un exposé limpide.limpide (synonymes) adjectif (latin limpidus) Clair et transparent
Synonymes :
Contraires :
Dont rien ne vient troubler l'éclat, la pureté
Synonymes :
- éclatant
- pur
Littéraire. Dont rien ne trouble la paix, la tranquillité
Synonymes :
Simple et clair pour l'esprit, qui se comprend sans difficulté
Synonymes :
- compréhensible
Contraires :
- incompréhensible

limpide
adj. Parfaitement transparent, clair, pur. Eau, ciel limpide.
Par ext. Regard limpide.
|| Fig. Dépourvu de toute obscurité, facile à comprendre. Style limpide.

⇒LIMPIDE, adj.
Clair, pur, transparent.
A. — [En parlant d'un liquide] Qui est clair. Les eaux, même limpides, ne sont pas toujours amicales. Il est vrai qu'on ne sait jamais d'où elles viennent, quand elles jaillissent ainsi de la terre (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 47) :
1. « ... la fumée bleue (...) reflète comme un coin du ciel miré dans nos belles eaux limpides où se regardent nos coteaux, nos grands bois, notre terre chérie avec ses vingt siècles de gloire, d'honneur et de foi, la France enfin pour qui, avec tant de joie, moi et tant d'autres nous avons donné le meilleur de notre sang. »
BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 178.
P. ext.
[En parlant de la lumière] Limpide soleil de février (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 761). Elle demeura un moment immobile, en face de cette mer si calme, sous le grand ciel si limpide, heureuse de ce beau jour (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 1109). Crépuscules chauds et limpides (LOTI, Rom. enf., 1890, p. 35). Les matins des derniers beaux jours sont les plus frais, les plus limpides (GIDE, Immor., 1902, p. 419).
♦ [En parlant du regard] Dont la clarté atteste l'innocence. Elle pouvait l'aimer, passionnément l'aimer, d'un amour aussi pur que l'étaient le cœur de cet innocent et ses limpides yeux bleus, gouttelettes de lumière (ROLLAND, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1236). Les yeux de la jeune fille parurent ingénus et limpides (ROY, Bonh. occas., 1945, p. 251).
P. anal.
♦ [visuelle] Dont le ton est pur :
2. Au milieu du rayon, une exposition des soieries d'été éclairait le hall d'un éclat d'aurore, comme un lever d'astre dans les teintes les plus délicates de la lumière, le rose pâle, le jaune tendre, le bleu limpide, toute l'écharpe flottante d'Iris.
ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 629.
[auditive] Dont le son est pur. Les notes longuement tenues des trompettes, limpides et comme épurées par la distance (...) montaient de ses casernes dans l'air clair (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 324) :
3. ... en rentrant à Auteuil j'entendis une voix
Qui chantait gravement se taisant quelquefois
Pour que parvînt aussi sur les bords de la Seine
La plainte d'autres voix limpides et lointaines...
APOLL., Alcools, 1913, p. 149.
B. — Au fig.
1. [En parlant des facultés rationnelles] Qui est lucide. J'admire les intelligences limpides (SAINT-EXUP., Pilote guerre, 1942, p. 354).
Raisonnement, conception limpide. Qui est facilement intelligible :
4. ... je vois bien que le seul qui m'ait aidé à approcher de ce monde inconnu et particulier que je désire, est Jacques Rivière avec ses théories limpides, ses grands travaux dits « abstraits ».
ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1908, p. 40.
2. [En parlant de l'affectivité] Qui est pur. Cœurs limpides et joyeux (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 511). Ce soir, il n'y avait pas entre nous de sentiments limpides et forts, mais une émotion trouble et superstitieuse, que les gestes de la tendresse soulignaient gauchement, et que les mots surtout trahissaient (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 160).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1509 [éd. 1529] (eau) ... clere et limpide (OCT. DE ST GEL., Eneide, f° 168 v°, éd. 1529 ds GDF. Compl.); 1834 fig. (BOISTE). Empr. au lat. limpidus « clair, transparent, limpide », « pur, propre ». Fréq. abs. littér. : 964. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 355, b) 1 667; XXe s. : a) 1 427, b) 1 191.
DÉR. Limpidement, adv. D'une manière limpide. Dans des pays d'argent, de cygnes, de roseaux Dont les noms avaient des syllabes d'émeraude, Au bord des étangs verts où la sylphide rôde, Parmi les donjons noirs et les châteaux hantés, Déchiquetant des ciels d'eau-forte tourmentés, Traînaient limpidement les robes des légendes (SAMAIN, Chariot, 1900, p. 74). []. 1re attest. 1835 (M. DE GUÉRIN, Journal, p. 151); de limpide, suff. -(e)ment2.

limpide [lɛ̃pid] adj.
ÉTYM. 1509; encore rare au XVIIe; lat. limpidus.
1 Dont rien ne trouble la transparence (en parlant de l'eau, d'un liquide). Clair, transparent (→ Extraordinaire, cit. 13). || Caractère limpide. Limpidité. || L'eau limpide des sources, des fontaines (→ Jaillir, cit. 3). || Lac limpide. || « Une liqueur (liquide) limpide et salée » (→ Larme, cit. 1, Voltaire).REM. Limpide n'a été admis par l'Académie qu'en 1762 (4e éd.); Richelet (1680) le condamnait comme un « mot écorché du latin ».
1 Ici, sous les fraîches verdures d'une Tempé idéale, dans une eau limpide et transparente, il a fait se jouer des nymphes (…)
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, Collection comte de .
Par métaphore :
2 La source de mes jours comme eux s'est écoulée;
Elle a passé sans bruit, sans nom et sans retour :
Mais leur onde est limpide, et mon âme troublée
N'aura pas réfléchi les clartés d'un beau jour.
Lamartine, Premières méditations, « Le vallon ».
2 Par ext. Clair et pur. || Air limpide. || Ciel limpide. 1. Beau, pur. || Cristal (cit. 8), diamant (cit. 3) limpide. || Des yeux bleus limpides (→ Éclatant, cit. 5). || Regard limpide et profond. 2. Franc.Par anal. (Auditif). || Son, voix limpide. Cristallin.
3 (…) un jet de voix limpide, frais, argentin, sympathique (…)
Th. Gautier, Portraits contemporains, Carlotta Grisi.
4 Quelle âme avait chanté sur des lèvres plus belles
Et brûlé plus limpide en des yeux inspirés ?
Leconte de Lisle, Poèmes antiques, « Hypatie ».
5 Ce matin est si beau ! Voyez ! dans l'air limpide
Tout paraît amoureux comme nous, et riant (…)
Gide, le Roi Candaule, III, 3.
3 Fig. Pur. || Une âme, un sentiment limpide.
6 Du semestre passé à Princeton, nous gardons, ma femme et moi, un souvenir limpide. Nous y connûmes un bonheur tranquille et plein (…)
A. Maurois, Mémoires, t. I, XVIII.
4 Fig. Très clair, facile à comprendre. Clair, intelligible, simple. || Une explication, une démonstration limpide. || C'est limpide ! → Clair comme de l'eau de roche, de source.
7 Quoi de plus simple que les avis de Machiavel ? Quoi de plus limpide que les préceptes de La Fontaine ? Que voilà donc du sens commun !
André Siegfried, La Fontaine…, p. 13.
CONTR. Brumeux, opaque, 1. trouble. — Cabalistique, obscur.
DÉR. Limpidement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Limpide — se dit d un liquide de composition homogène et sans particule en suspension . Exemple : l eau pure. Certains liquides non homogènes (dits troubles ou chargés) peuvent être rendus limpides par sédimentation ou par filtration. Portail de la… …   Wikipédia en Français

  • limpide — (lin pi d ) adj. Clair et transparent. Liqueur limpide. •   Au laurier qui t est cher si j offre une eau limpide...., C. DELAV. Paria, I, 4. •   Sous un ciel limpide la nature renaît brillante de fraîcheur et d une jeunesse nouvelle, LAMENNAIS… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LIMPIDE — adj. des deux genres Qui est clair, transparent. Eau, source limpide. Cette eau de vie est limpide. Fig., Un style limpide. Une âme limpide …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • LIMPIDE — adj. des deux genres Clair, net, transparent. Eau, source limpide. Cette eau de vie est bien limpide …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • limpide — limpid англ. [ли/мпид] limpide фр. [лэнпи/д] limpido ит. [ли/мпидо] прозрачно, ясно …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • limpide — adj. => Clair …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • La Plus Limpide Région — (titre original en espagnol : La región más transparente) est le premier roman de l écrivain mexicain Carlos Fuentes, publié en 1958. Il est considéré comme un classique de la littérature hispano américaine[1]. Le roman réalise un portrait… …   Wikipédia en Français

  • mpide — limpide …   Dictionnaire des rimes

  • cristal — cristal, aux [ kristal, o ] n. m. • 1080; lat. crystallis, gr. krustallos « glace » 1 ♦ Minéral naturel transparent et dur (semblable à la glace); spécialt Quartz hyalin. Un morceau de cristal, de cristal de roche. Cristal d Islande. ⇒ spath. Le… …   Encyclopédie Universelle

  • trouble — 1. trouble [ trubl ] adj. • 1160; lat. pop. °turbulus, crois. de turbidus « agité » et turbulentus (→ turbulent) 1 ♦ Se dit d un liquide qui n est pas limpide, qui contient des particules en suspension (⇒ 1. boueux, vaseux). Eau trouble. « ce… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.